Bloc Targassonne

Bloc Targassonne

Premières sorties Bloc au Chaos de Targassonne, un vrai régal en plein mois de décembre et dans des conditions parfaites avec un beau soleil. Quelques blocs en vidéo à voir ci-dessous avec dans l’ordre :

PREMIERS PAS DE BLOC TARGASSONNE

Targa Jesus Reviens 7a

Secteur Dieux Païens: Double Jack 6a+, Androgames 6b+
Secteur Baleine: Pince mince 6c, La Baleine 7a
Secteur Carrière: Ticket Tac 6c
Secteur Taz: Help Jésus revient 7a

J’y retournerai vite avec surement une nouvelle vidéo pour le printemps…

Séjour en Béarn

Séjour réussit dans les Pyrénées avec un passage sympa à Pau avec Géraldine et Fred, puis à Orthez chez Yannick et avec Greg. Mais surtout 4 jours de superbes Rando dans les Pyrénées dans la vallée d’Ossau et la vallée d’Aspe ! Après quelques jours de pluie en plaine et de fortes neiges en montagne (plus de 40cm sur certaines pentes), j’ai profité avec les copains de superbes conditions sous un soleil d’été… en Novembre.

Peyreget 02 Peyreget 03

Première sortie Raquettes de la saison avec Greg pour l’ascension du Peyreget (2487m) avec une course de 8,5km pour +870m de dénivelé positif. Départ dans le superbe cirque d’Anéou au bout de la Vallée d’Ossau, avec sa jeune robe blanche toute fraiche, un vrai régal sous les pieds !!! Au départ du parking d’Anéou à 1700m, nous sommes montés vers le Col du Soum de Pombie pour rejoindre le Lac de Pombie et son refuge aux pieds de l’impressionnant Pic du Midi d’Ossau (2884m).

Peyreget Carte

Peyreget 05 Peyreget 06 Peyreget 07 Peyreget 08

Après avoir cassé la croute, on a continué à monter vers le Col de Peyreget puis jusqu’au sommet dans une neige délicieuse et un soleil resplendissant ! Derrière nous, le Pic du Midi d’Ossau me fait signe de le retrouver un de ces jours pour une sortie plus vertigineuse !

Peyreget 09 Peyreget 10 Peyreget 11 Peyreget 12 Peyreget 13 Peyreget 14 Peyreget 15 Peyreget 17

On est finalement redescendu directement au Sud-Est du Pic sur le Cirque d’Anéou dans une pente forte avec une neige qui commençait déjà à fondre et se détachait sous nos pas. Puis après un long plat très agréable nous avons finalement rejoint la route alors que le soleil se cachait côté Espagnol.

Peyreget 18 Peyreget 19 Peyreget 20 Peyreget 21

 

Deuxième jour en Raquettes avec Fred pour l’Ascension du Pic de Chérue (2198m), 9,9km pour +1030m de dénivelé positif. Départ du Lac de Fabrèges dans la vallée d’Ossau en montant une pente abrupte dans une superbe forêt aux couleurs d’Automne. Nous ne trouverons la neige qu’en sortant de la forêt au niveau de la Cabane de Chérue à 1800m.

Cherue Carte

Cherue 01 Cherue 02 Cherue 03 Cherue 04

Nous chaussons alors les raquettes pour monter la pente côté Nord et rejoindre la crête qui nous mène au sommet. Un Isard nous observe jusqu’à notre arrivée au sommet où une brise forte venant du Nord nous rafraichie. Vue superbe sur le Pic du Midi d’Ossau et sa voix normale toujours sous un superbe soleil.

Cherue 06 Cherue 09 Cherue 10 Cherue 11

Un petit casse croute et on décide de redescendre sur l’autre versant vers la Cabane Saoubiste. La neige pente sud a fondu et nous enlevons vite les raquettes. Nous croiserons plus d’une trentaine d’Isards sur les pentes Sud du Chérue, parfois excités et courant à tout va ou au contraire plus paisibles en train de manger. Nous terminons la rando dans une forêt et un couloir qui a été dévasté par une grosse avalanche quelques années plus tôt.

Cherue 13 Cherue 14 Cherue 15 Cherue 16

 

Les deux derniers jours de mon séjour Béarnais se passent dans les piémonts Pyrénéens avec Yannick et Maxime pour une traversée de la vallée d’Aspe à la vallée d’Ossau. Bedous-Laruns avec une nuit dans la cabane Cure de Cam et un passage au Pic Lasnères (2000m) pour un total de 23,7km et +2060 de dénivelé positif.

Aspe_Ossau Carte 01Aspe_Ossau Carte 02

Aspe_Ossau 01 Aspe_Ossau 02 Aspe_Ossau 03 Aspe_Ossau 04

Partis tôt le matin pour déposer une voiture à Laruns et prendre le train puis le bus pour rejoindre Bedous, nous partons en direction d’Aydius en arpentant un superbe chemin dans des couleurs d’Automne magnifiques. Nous croisons encore des fleurs mais ce sont surtout le jaune et le brun qui dominent sur notre chemin. La rando continue et termine avec des pentes plus prononcées qui nous emmènent vers la cabane Cure det Cam à 1600m d’altitude. Nous montons quelques kilos de bois pour nous réchauffer pendant la soirée.

Aspe_Ossau 11 Aspe_Ossau 12 Aspe_Ossau 05 Aspe_Ossau 06 Aspe_Ossau 07 Aspe_Ossau 08 Aspe_Ossau 09 Aspe_Ossau 10

A notre grande surprise, la cabane est équipée d’un poile à bois et tout le confort pour passer une bonne soirée. Après une longue marche de 15km et près de 1500m de dénivelé, nous sommes contents de nous poser. Nous passons donc une soirée bien au chaud sous les bougies à manger et jouer à un genre de Time’s up improvisé.

Aspe_Ossau 13 Aspe_Ossau 14 Aspe_Ossau 15 Aspe_Ossau 16

Après une bonne nuit confortable, nous montons au sommet du Lasnères (2000m) où un vent violent nous décoiffe. Puis nous descendons d’un bon pas vers Laruns en passant par la Cabane d’Arrioutort. Rando très sympa avec de belles couleurs d’Automne, mais qui manquait un peu de crêtes escarpés et de grands précipices… ce sera pour la prochaine fois !

 

Bolivie Volcan Parinacota

Volcan Parinacota , Parc National de Sajama

Parque Sajama 39

Sajama est un grand parc National à plus de 3h au sud de La Paz. Altiplano à plus de 4200m d’altitude, la grande vallée est parsemée de paysages différents : sable volcanique, toundra, sel blanc, petits arbustes, une des plus hautes forêts au monde, eaux chaudes et de somptueux volcans qui culminent à plus de 6000m. Déposé par le bus à un croisement de chemins, je marche plus d’une dizaine de km en direction du petit village de Sajama. Une centaine d’habitants pour plusieurs centaines de Lamas, Alpaguas et Vigognes qui arpentent ces paysages étonnants.

Parque Sajama 1 Parque Sajama 3 Parque Sajama 4 Parque Sajama 5

A ma grande surprise, c’est la fête du village qui célèbre la Sainte Patronne de la communauté. Pendant trois jours, fanfare et danses traditionnelles avec des tenues superbes aux couleurs variées. On y mange bien et je suis invité à danser et boire avec les Boliviens. Malheureusement tous les guides que je questionne ne sont pas disponibles avant mercredi à cause des festivités.

Parque Sajama 6 Parque Sajama 7 Parque Sajama 8 Parque Sajama 10 Parque Sajama 11 Parque Sajama 12 Parque Sajama 9

Je préfère ne pas faire le Sajama (6542m, plus haut sommet Bolivien) seul et me trouver dans la même situation qu’au Huayna Potossi. Alors après une journée en vélo et un bon bain bouillant dans les eaux thermales du parc avec d’autres français en visite dans le coin, je décide de partir le mardi matin vers le Parinacota, un beau volcan qui culmine à 6330m et ne possède pas de glacier à franchir.

Parque Sajama 13 Parque Sajama 14 Parque Sajama 15 Parque Sajama 16

Le Parinacota est situé à 30km du village à la frontière avec le Chili ; il est bien visible avec son frère jumeau le Pomerape (6222m). Je me fais déposer par un 4×4 au camp de base à près de 5000m d’altitude. Après un moment d’hésitation sur le choix de dormir au camp de base ou plus haut, je décide de commencer la rando. La marche est difficile car le sol est constitué de sable ou de petites pierres volcaniques glissantes qui ralentissent mes pas. Mon sac lourd avec la tente, le duvet, l’eau et la nourriture pour 3 jours n’arrangent pas mon avancée sur cette pente raide. Le soleil brille et les points de vue sur le Pomerape et la plaine de Sajama sont magnifiques.

Parque Sajama 17 Parque Sajama 18 Parque Sajama 19 Parque Sajama 21

Après quelques heures d’efforts dans la montée, je fixe ma tente tant bien que mal en aplanissant un petit espace. Quand le soleil disparait côté Chilien, la température chute et il fait très froid. Heureusement je suis bien couvert, mais ce n’est pas pour autant que je dormirai beaucoup cette nuit à près de 6000m d’altitude.

Parque Sajama 22 Parque Sajama 23

Au réveil il y a un peu de givre dans la tente, le soleil se lève doucement, c’est superbe. Vers 8h je commence l’ascension finale, je dépose rapidement le surplus de mon sac pour m’alléger et j’aborde la partie des Pénitents. A cette époque de l’année, il n’y a presque plus de neige sur ce volcan, ce qui rend la marche plus difficile.

Parque Sajama 25 Parque Sajama 26 Parque Sajama 27 Parque Sajama 28

Car au lieu d’une couche lisse facilement accessible en crampons, ce sont tout d’abord de petites pierres roulantes et ensuite la neige sous une forme irrégulière, dentée et gelée de plus d’1 mètre de haut dans laquelle il faut se frayer un chemin. Chaque pas est difficile, mais c’est un vrai régal que faire des efforts dans la difficulté de l’altitude. Finalement vers 11h30 j’arrive au sommet du volcan à 6330m d’altitude, s’offrant à moi un cratère vertigineux et une vue à 360° sur le Chili et la plaine de Sajama.

Parque Sajama 29 Parque Sajama 32 Parque Sajama 30 Parque Sajama 33 Parque Sajama 35 Parque Sajama 36

Je suis heureux d’avoir gravi ce géant et redescend peu après vers le camp de base. Après une sieste je marche un peu en direction de Sajama sous un beau soleil et sous le regard des deux jumeaux avant de poser ma tente avec un vent soudain violent qui soufflera toute la nuit.

Parque Sajama 37 Parque Sajama 38

Le lendemain, plus de 25km m’attendent. Ces quelques heures de marche sont un régal. Je ne vois pas passer le temps et le poids de mon sac tant les paysages changeants et subliment enchantent mes yeux. J’arrive en début d’après-midi au village pour un repos bien mérité.

Parque Sajama 41 Parque Sajama 42 Parque Sajama 43 Parque Sajama 44 Parque Sajama 45 Parque Sajama 46 Parque Sajama 47 Parque Sajama 48

Je dis au revoir à ces paysages uniques et je repars le lendemain pour La Paz avec une dernière aventure qui m’attend à vélo sur la « Route de la mort », avant de rentrer au Brésil.

Bolivie Andes Royales

Au Brésil depuis plus d’un mois, je voulais changer un peu d’air et partir pour de grands sommets. En quelques jours, me voici envolé pour la Bolivie et son Altiplano à près de 4000m d’altitude.

Bolivia5

Lundi 1er Septembre, après deux escales à Sao Paulo, puis Santa Cruz, j’arrive à l’Aéroport d’El Alto et la grande ville de La Paz. Un jour passé dans la ville à admirer les tenues traditionnelles, les marchés partout dans les rues, les minis bus/taxi qui klaxonnent sans cesse, les contrefaçons parfois réussies de matériel de montagne, gouter la nourriture locale et organiser mon séjour, demain je pars pour les Andes Royales en direction du Huayna Potossi.

Bolivia1 Bolivia00 Bolivia01

Mercredi, je prends un mini bus à l’El Alto à 6h du matin en direction des sommets Boliviens. J’arrive vers 9h à 4700 d’altitude au Camp de Base du Huayna Potossi. Pour m’acclimater, je décide de faire le Charquini, un sommet proche culminant à 5392m avec de superbes paysages. Un groupe vient déjà de partir vers ce sommet et je prends le temps de déposer quelques affaires au refuge avant de commencer la rando sous un beau soleil !

Bolivia2 Bolivia3

Après avoir suivi un canal et un chemin étroit à flanc de montagne, je prends rapidement de la hauteur en suivant un talweg qui semble fréquenté. Je m’aperçois vite qu’il est surtout fréquenté par les Lamas, mais je continue car la crête est superbe. Plus je grimpe, plus les paysages sont impressionnants derrière moi avec la vallée du Rio Zongo et des sommets avoisinants. Devant moi, la crête est vertigineuse. Mais où est le sommet ? La crête est très longue est je n’arrive pas à savoir quelle est la partie la plus haute, difficile à voir d’en bas et avec une carte pas du tout précise.

Bolivia4 Bolivia6 Bolivia7 Bolivia9

Finalement je vois au loin sur une grande pente enneigée le groupe de 4 marcheurs parti plus tôt. Ils se dirigent tout au bout de la crête vers se qui doit être le sommet. Je longe donc la crête vers le sommet en passant par les éboulis, essayant de ne pas perdre de temps à monter et descendre sur ce parcours vallonné. A cette altitude le cœur bat très vite au moindre effort, je réalise que je suis à plus de 5000m pour ma première fois.

Bolivia8 Bolivia 11 Bolivia 10 Bolivia 25

J’arrive après quelques heures d’effort au sommet du Charquini. Les nuages ont envahis la plaine et la vue n’est pas aussi claire qu’espérée mais la montagne est belle et c’est un plaisir d’arriver ici. On devine au loin le grand lac Titicaca. Le groupe de randonneur arrive peu après moi et après un petit casse croute sur le sommet très à pic du versant Nord, je rentre avec eux par la vois « normale » bien plus rapide que mon itinéraire de Lama ! Le tonnerre tonne et le temps se dégrade, bientôt un tapis blanc recouvre le sol tout autour de nous.

Bolivia 12 Bolivia 13 Bolivia 14 Bolivia 15

 

 

Après une longue nuit, je passe le jeudi matin à observer le Huayna Potossi, superbe montagne pyramidale qui culmine à 6088m. Il est décrit par beaucoup comme un sommet facile et très beau, c’est vrai qu’il resplendit, mais est-il facile ? Pour l’instant la météo n’est pas avec moi : il a neigé cette nuit et les nuages cachent la montagne ce matin. Je pars en début d’après midi avec trois groupes de randonneurs accompagnés de guides dont les marcheurs rencontrés hier sur le Charquini.

Bolivia 16 Bolivia 17

Nous rejoignons le camp 2 après moins de 3h de marche sans trop de problème et un ciel qui se dégage arrivés au refuge. La vue est superbe sur le Charquini et l’Illimani au loin. Des groupes se sont formés dans la montée et déjà 3 randonneurs décident de ne pas tenter l’ascension du lendemain, épuisés par cette marche en altitude. Pour ma part, je suis frais et sans mal de tête. Après un repas précaire, au dodo sous le duvet, demain réveil vers 1h30 pour l’ascension finale.

Bolivia 18 Bolivia 20 Bolivia 21 Bolivia 19 Bolivia 24 Bolivia 23Bolivia 26 Bolivia 25

 

Annoncé techniquement facile, et voulant être libre de mes choix je n’ai pas fait appel à une agence, mais vu le temps nuageux et embrumé je préfère marcher avec le groupe. Le matin est clair mais nous marchons dans une neige fraiche difficile et la pente est raide. Nous devons enjamber de très profondes crevasses, c’est impressionnant et superbe à la fois ! Après deux heures de marche, les deux guides marchent vite et fatiguent le groupe avec des paroles peu motivantes leur proposant de rentrer. J’essaye de les motiver en leur rappelant que ce sera dur mais que le plaisir du somment en vaut la peine. On sera finalement trois avec un guide à continuer et je prendrai la tête du groupe pour aller à un rythme plus lent et adapté à la pénibilité de l’altitude. Nous sommes en pleine nuit, il y a du vent, il fait froid, et nous sommes affaiblis par l’altitude et le manque d’oxygène.

Bolivia 27 Bolivia 28 Bolivia 29 Bolivia 30

Arrivés tant bien que mal avant la crête finale à un peu moins de 6000m, nous rencontrons un guide avec deux marcheurs. Les deux guides nous disent qu’il est tard et qu’il faut rentrer, ils ne veulent clairement pas continuer. Je ne suis pas leur client et ils s’énervent à m’entendre remotiver les autres alors qu’il est juste 7h et que le soleil se lève à peine. Finalement les deux de mon groupe fatigués décident de rentrer et le garçon de l’autre groupe insiste pour terminer avec son guide. Je les suis vers l’arrête finale mais un passage de crevasses éparpillés avec des hauteurs de neige dangereuses arrête ma course. Je suis seul et sans corde, je préfère ne pas prendre de risque inutile surtout que le sommet est tout embrumé et n’offrirait pas le moindre paysage. J’attends donc avec la marcheuse laissée seule dans le froid. Je suis un peu déçu mais quand même la rando fut dure et éprouvante comme je les aime, et dans ces conditions difficiles, ce n’est pas si grave de ne pas avoir terminé.

Bolivia 31 Bolivia 32 Bolivia 33

Dans ces conditions, le sommet n’est pas si facile et il est nécessaire d’être encordé, tant pis, ce sera pour une autre fois. Nous rentrons peu après et les deux redescendent épuisés en disant avoir atteint le sommet. Après avoir récupéré des affaires au camp 2, je rentre avec eux puis finis seul la route avec de beaux lamas qui m’attendent plus bas. Un bus qui emmenait des randonneurs me raccompagne à la Paz est je me repose avant ma prochaine aventure prévue au Parc National de Sajama.

Pedra Riscada Juillet 2014

Pedra Riscada1

Me voici au Brésil dans l’Etat de Minas Gerais en compagnie de 3 bons grimpeurs et copains depuis peu : Fabio, Leonardo et Igor.

Après avoir grimpé à Coronel Murta la superbe voie de Fabio en Trad « Resilience », nous partons pour deux jours à ‘Est de l’Etat faire une grande voie ou ouvrir une nouvelle voie, on ne sait pas encore. En cours de route, on réalise que l’on va passer près de São José do Divino, un paradis da la grimpe avec de superbes falaises granitiques et la très reconnue Pedra Riscada, une des plus grandes voies en Granite du continent et la plus haute du Pays. Ils me demandent si je veux la grimper ou tenter plus au nord d’autres secteurs… je dis faisons cette Perda Riscada. De loin, on repère cet énorme bloc fier et puissant sortit de nulle part. D’autres formations identiques s’observent dans le secteur, mais la Pedra Riscada est vraiment impressionnante, très large et avec plus de 1000m de paroi!

Pedra Riscada3 Pedra Riscada2

Après une nuit à se perdre dans les chemins de terre, puis dormir dans l’auberge d’un passionné de montagne, nous faisons route avant le lever du soleil vers la masse sombre. Vérification du matériel, et une marche d’approche dans la terre et les buissons, ça y est, nous sommes prêt à attaquer la superbe paroi de la Pedra Riscada par la voie Moonwalker, un 6+ de 19 longueurs d’environ 60m chacune, soit plus de 1000m de grimpe sportive, Génial !!!

Pedra Riscada4 Pedra Riscada5 Pedra Riscada7 Pedra Riscada8

Par équipe de deux nous grimpons ce granit noir et gris parsemé de gros cristaux. Les prises sont nombreuses mais petites et c’est du bout des doigts que nous nous agrippons à ces cristaux malicieux qui parfois se cassent et nous font perdre l’équilibre. La voie n’est pas très dure, ni trop verticale, mais elle est longue et les relais ne sont pas confortables ! Je m’essaie à l’ascendeur en second mais je préfère largement grimper. Nous voyons le sol s’éloigner de plus en plus et nous montons dans un genre de toboggan géant, parsemé de petites plantes surprenantes. Arrivés au plateau 7, enfin un spacieux et confortable, nous faisons tous une pause méritée. Nous avons déjà grimpé plus de 350m et il fait faim !

Pedra Riscada10 Pedra Riscada9

C’est plus tard dans l’après midi que nous arriverons au plateau ou nous allons camper. La montagne est comme coupée en deux ici avec une vraie forêt à flanc de montagne qui offre quelques recoins plus ou moins confortables et plats pour dormir à la belle étoile. Fabio veut terminer la voie aujourd’hui, mais la nuit approche et de longs rappels nous attendent, il vaut mieux être patients. Après un superbe couché de soleil, nous ne verrons malheureusement peu d’étoiles mais des gouttes de pluie qui viendront nous déranger. Après avoir installé une bâche au dessus de moi je pourrai finalement terminer ma nuit.

Pedra Riscada 1bis Pedra Riscada13

Pedra Riscada14 Pedra Riscada15

Deuxième journée, nous avons posé deux longueurs la veille, et j’attaque en tête la partie la plus difficile de la voie, c’est un peu plus vertical et les cristaux sont toujours aussi malicieux. Il y a du brouillard et nous verrons peu le soleil aujourd’hui, mais l’escalade est superbe, un vrai régal ! A 12h30 nous arrivons au sommet, tous heureux, un grand moment !

Pedra Riscada16 Pedra Riscada11 Pedra Riscada17 Pedra Riscada18

Nous attaquons alors la partie la plus difficile finalement de ces deux journées : 1000m de rappel, 11h pendus à la corde, descendre, tirer la corde, la démêler à cause des plantes et de l’entortillement, nous ferons près de 5h de rappel en nocturne, fatigués et avec des douleurs aux pieds à force de rester dans des positions toujours plus inconfortables sur ces relais étroits à 4 ! Mais tout cela avec le sourire et quelques rires nerveux qui m’échappent quand nous sommes en train de tirer sans résultat sur la corde qui est bloqué… de grands souvenirs !

Pedra Riscada23 Pedra Riscada21 Pedra Riscada20 Pedra Riscada19

Heureux d’avoir accomplit cette belle ascension, nous cheminons non sans mal à travers champs et forêts avec nos frontales pour retrouver la voiture. De superbes souvenirs, une magnifique roche, une excellente expérience et ma première vrai GRANDE voie. Merci à la Galera Brasileira !

Pedra Riscada22

Escalade Calanques Juin 2014

Calanques12

En ce mois de Juin 2014, j’ai le plaisir d’aller grimper dans les Calanques avec Crys. J’avais prévu un séjour dans les Pyrénées, mais c’est la météo qui en a décidé autrement, et ce n’est pas plus mal…

Superbe roche, un beau soleil, une mer bonne et turquoise, de superbes voies d’escalade, des coups de soleil, du bon rosé, un séjour réussi !

Nous sommes arrivés mardi 24 au soir dans la Calanque de Sormiou. Après un délicieux repas au restaurent Lunch (onéreux mais top !), nous avons poser la tente discrètement au sur la falaise au dessus du Lunch, aux pieds de la voie Balade du Gecko, un parfait endroit pour une ou deux tentes, très confort !

Un peu plus tôt, nous étions passés à Décathlon acheter un très bon guide des Calanques et nous profitons de la soirée pour analyser la grimpe de demain. Je n’ai pas tout mon matériel, mais suffisamment pour tenter des grandes voies sportives.

Mercredi 25, nous marchons une vingtaine de minutes vers le secteur Diedre Guem, côté « grand large », un chemin un peu escarpé qui après le passage du Col par un trou de souris est protégé par des cordes fixes. Nous faisons trois longueurs de rappel pour arriver au bord de l’eau, départ d’Etron Fou, une superbe voie tranquille pour commencer.

Calanques4 Calanques10

Calanques5 Calanques1

Nous ferons les 3 premières longueurs de la voie en 5c, 5c puis 4b. Arrivé au 3ème relais nous sommes descendus vers la deuxième partie de NTD pour faire les 3 dernières longueurs de cette grande voie qui nous mènera au sommet de la crête. Après un 6a sympa, la deuxième longueur en 6a+ propose des réglettes et des mouvements plus intéressants. Enfin je ferai seul la dernière longueur en 6b+ bien engagé qui part sur le côté droit pour des sensations superbes les doigts dans les réglettes et les pieds dans le vide en négatif !

Calanques6 Calanques9 Calanques7

Ces 6 longueurs donnent un total de près de 180m, avec une exposition Sud Ouest magnifique face à l’Îles de Riou et son archipel et arrivé au sommet une vue panoramique avec à l’Est les Calanques de Cassis. Nous rentrons satisfaits de notre première grande voie en allant faire un tour au bord de l’eau avant de rejoindre plus tard notre lieu de bivouac.

Jeudi 26, nous allons vers le secteur Le Bec – La Momie, au bout de la Calanque de Sormiou. La marche d’approche est un peu plus longue et encore plus escarpée que la veille mais ça reste 30-40min d’approche pour arriver aux pieds des voix. Nous attaquons sur Directe de la Momie en 6a, première partie difficile et peu protégé. Ne voyant pas de protection, je dévie vers la droite et j’apprendrais plus tard en revoyant le topo que j’ai rejoint la voie La Momie.

Calanques13 Calanques14 DCIM100GOPRO

Une longueur superbe en 5c sous le doigt de la Momie, impressionnant ! Puis nous terminerons, non sans mal pour ma petite Crys, sur le Pilier droit de La Momie en 6a. Arrivés en haut, vu à 360° sur la Calanque de Sormiou, les Calanques de Cassis qui s’enchainent au loin, le grand large, l’Archipel de Riou et la falaise qui court vers Marseille. Superbe ! Nous rentrons assoiffés sous la chaleur de l’été Provençal en faisant un détour pour récupérer les sacs. Nous terminerons tranquillement au bord de la plage cette belle journée.

Le Vendredi 27, c’est plage, nage avec les poissons et les étoiles de mer ! Nous avons pris la voiture pour aller nous balader au Port de Cassis et retrouver notre gite du week-end, la superbe auberge de Jeunesse de Cassis, perchée sur les hauteurs, isolée dans le maquis avec une vue plongeante sur la baie de Cassis, un lieu d’exception chaleureux à quelques pas des Calanques.

DCIM100GOPRO DCIM100GOPRO Calanques16 Calanques20

Samedi 27, après un repas copieux la veille arrosé de rosé bien frais et une nuit confortable dans un vrai lit, nous avons marché jusqu’à la Calanque d’En Vau. Superbe lieux encaissé qui se découvre après une longue descente dans les éboulis de cailloux blancs et un superbe défilé entouré d’aiguilles Calcaires typiques du coin !

Après une matinée plage, nous grimperons tranquillement la Petite Aiguille, juste derrière la plage. Tout d’abord côté Vallon, La face Nord-Ouest et ses variantes qui il faut le noter a été ouverte pour la première fois en 1888 par Henri Abeille. Puis nous avons fait la classique face sud de l’Aiguille, la Directe de droite de la Diagonale, un 6a superbe face à la magnifique Calanque d’En Vau, un peu trop fréquentée à cette période.

Calanques17 Calanques18

Dimanche 29, le sublime secteur de La Sirène, dans le Canyon qui mène à la Calanque. Nous avons fait une longue voie magnifique nommée Super Sirène avec une vue superbe tout le long sur le Canyon puis la Calanque un peu plus haut. Deux premières longueurs excellentes en en 6a+ puis deux longueurs plus faciles avec un vide impressionnant.

Calanques27 Calanques22 Calanques21 Calanques24 Calanques23

A noter la superbe chute des chaussures et du sac à magnésie de Crys mal accrochés au Baudrier ; ça fait bizarre de voir dégringoler quelques chose de si haut ! (et ça m’a valu un rappel et une longueur en plus pour récupérer le sac perché dans un arbre. Nous trouverons par chance les chaussures aux pieds de la voie après être descendu par un talweg glissant.

Calanques26

Le séjour touche à sa fin, nous reprenons la voiture pour rentrer sur Perpignan des souvenirs plein la tête !

Bloc Fontainebleau 2014

Bloc Fontainebleau 2014

 

Petit week end dans la forêt de Fontainebleau sur le secteur Rocher Canon. Partout où j’allais, Irlandais, Espagnols, Anglais, Brésiliens, Français, ils me parlaient tous de FONT! Alors j’ai profité de mon séjour à Paris pour venir gratter ces fameux blocs!

Après un passage au Vieux campeur où j’ai acheté mon premier Crash Pad, me voici dans la forêt avec Crys pour deux jours dans la nature avec au programme Bloc bien sur, camping et bonne bouffe avec nos amis Lucile et Yohan.

Font11 Font2 Font12 Font15

Arrivés sur le site, on est impressionné par ces gros blocs sortis de nulle part! La forêt est très belle, en plein mois de Juillet il fait chaud, mais les pains fournissent une ombre agréable! On commence à grimper avec d’autres grimpeurs, le premier contact avec cette roche très spéciale n’est pas facile et je rescent mon manque d’expérience en bloc! Ca va être dur de sortir des 7a 7b en 2 jours!

Font13 Font9 Font10 Font16 Font18 Font19 Font17 Fontc

 

Nous avons fait de supers films que je publierai bientôt, mais j’ai très peu de photos du séjour: Crys en action, notre bivouac, les beaux mouv… mais il y en a quelques unes quand même! Yohan qui s’initie non sans mal au bloc en basket mais montre ses compétences en cuisine, Lucile qui se débrouille très bien pour une novice, un gentil Ecureuil, et quelques beaux rochers!

Font5   Font8  Font6Font14 Font1

Font20 Font4

Ma première à Font marquera un bon moment et j’ai hâte d’y retourner pour faire mes 7a 7b que je n’ai pas pu terminer! J’ai réalisé quelques 6+ sympas mais j’ai été surpris pas la friction sur cette roche! Je vais passer plus de temps sur la roche et revenir avec quelques projets en tête, et il y a tant de secteurs à voir à Font…

Rando Mont Perdu 2014

Rando Mont Perdu 31/05 et 01/06 2014 

C’est grand plaisir que je me suis envolé de Dublin pour passer quelques jours avec mon ami Yannick Tonner et faire l’ascension du Mont Perdu (Monte Perdido), 3355m, dans les Pyrénées Espagnoles.

Mont Perdido15

Après quelques jours passés à Orthez chez Yannick, un peu d’escalade avec Greg et une rando sympa au Pays Basque avec l’ascension de l’Artzamendi et ses grands Vautours qui attendaient qu’une chèvre dégringole la montagne…

Mont Perdido1

Nous voici en route vers le magnifique Parc national d’Ordesa en Espagne, non loin de la frontière Française. De superbes paysages montagneux nous emmènent dans une vallée étroite et un superbe Canyon. Il a neigé ces derniers jours en altitude et les prévisions météo n’étaient pas bonnes pour ce week end, mais pas de nuage à l’horizon, juste un soleil brillant et des montagnes vertigineuses!

Mont Perdido8  Mont Perdido28

La première journée de rando commence avec le passage dans une forêt verdoyante à flanc de montagne, puis un long chemin en bord de rivière dans le grand Canyon d’Ordesa qui nous mènera face au Mont Perdu loin perché en haut des montagnes.

Mont Perdido7 Mont Perdido3 Mont Perdido4 Mont Perdido6 Mont Perdido2

Nous croiserons de superbes cascades et une roche verticale que je rêve déjà d’escalader à ma prochaine venu! Nous choisissons un peu de difficulté en s’écartant de la rivière et en passant du côté gauche à flanc de montagne, superbe!!! Le chemin est tranquille jusqu’au bout du Canyon ou nous apercevons la neige et ce qui nous attendra le lendemain.

Mont Perdido27 Mont Perdido10 Mont Perdido9 Mont Perdido26

Après une nuit au refuge Goriz, nous attaquons l’ascension dans la neige dure, il est temps de mettre les crampons et sortir le piolet! Derrière nous, le grand Canyon paisible et devant nous, neige, nuages et l’espoir que le sommet sera dégagé car des nuages s’annoncent au loin!

Mont Perdido32 Mont Perdido11 Mont Perdido12 Mont Perdido13

La première partie de la randonnée n’est pas difficile mais ça monte bien! Nous croisons de gros blocs de Calcaire et commençons à voir au loin de beaux sommets et enfin le plus au sommet Calcaire d’Europe: le Mont Perdu.

Mont Perdido15 Mont Perdido16 Mont Perdido19 Mont Perdido17

D’abord dans les nuages, le Mont Perdu se dévoile enfin! Nous commençons l’ascension finale dans un long et grand couloir que des randonneurs sont déjà en train d’arpenter. Derrière nous un superbe sommet fier et puissant que je reviendrai grimper un jour!

Mont Perdido18 Mont Perdido20 Mont Perdido21 Mont Perdido22

Le dernier couloir est étroit, très pentu, et il faut marcher d’un pas sûr car sur la droite, c’est une pente raide qui nous mènerait dans le vide en cas de chute! Yannick ne pourra m’accompagner au sommer car il va les raccompagner trois de mes camarades fatigués qui ne se sentent pas de terminer l’ascension. Nous sommes donc trois, plus un invité surprise Espagnol du Caf d’Orthez également, à monter au sommet. Superbe vu, un vent à décoiffer un hérisson et un grand plaisir d’être ici! Côté Espagnol grand soleil, côté français sous les nuages! Tout là haut, il fait très froid, nous redescendrons après une pause photo et chocolat en courant dans la neige déjà ramollie.

Mont Perdido34 Mont Perdido29 Mont Perdido30 Mont Perdido25Mont Perdido35 Mont Perdido33 Mont Perdido24

Nous croiserons une Marmotte gourmande et loin très loin un Isard que j’apercevrai perché  sur l’autre versant de la montagne. Petite photo en groupe avec l’équipe du week end: Yannick le grand organisateur, Greg, Cédric, Lionel, Hervé, Mathieu et Rémi.

Nous pouvons rentrer après deux jours de superbe rando avec des paysages vraiment impressionnants! Je reviendrai dans ce paradis, encore une fois merci à Dame nature…

 

 

 

Escalade Irlande 2013-2014

Escalade Irlande

L’Irlande marquera ma vie pour bien des raisons, et sportivement ce sera mon épanouissement à l’Escalade!

Mournes N3 Mournes

En salle, en falaise, bloc, sportive, terrain d’aventure, j’ai goutté à des expériences, des sensations nouvelles et toutes enrichissantes. L’Irlande a la particularité de prôner le « Leave no Trace », ne pas laisser de Trace, ce qui inclue de ne pas équiper les voies d’escalade! Je me suis donc mis au Trad Climbing ou Terrain d’aventure avec l’utilisation de Cams, coinceurs, tricams…

Scalp E J N1    Gravity N1   Mournes L N1

Scalp                                                Gravity                                  Mournes

Mes meilleurs souvenirs en falaise seront bien sur Dalkey Quarry, proche de Dublin où j’ai posé mes premiers coinceurs et passé de nombreuses journées; The Mournes, un premier week end que je n’oublierai pas avec deux copains Luis et Sean! mais aussi mon premier bloc à Scalp ou un belle journée ensoleillée à Barnbawn…

The Mournes avec Sean and Luis, la pluie, la neige, le vent, le froid, mais 3 copains passionnés qui découvrent le Trad, une belle montagne, des paysages superbes, de belles voies, un vrai régal et des souvenirs gravés!

Mournes S1 Mournes N2 Mournes N1 Mournes L2 Mournes L1 Mournes L S1 Mournes L N2 Mournes Grotte L S Mournes S2

 

Scalp c’est mon premier bloc mes premières sensations et un vrai régal avec Crys, Jon, Erwan et Jen

IMG-20131125-WA0004 IMG-20131125-WA0010 IMG-20131126-WA0000

 

Dalkey bien sur, de nombreuses journées avec une belle vue sur Dublin et la mer, de bons moments à grimper et toujours bien accompagné, merci à Tous!

Dalkey C S N Dalkey M N Dalkey N1 Dalkey all Dalkey S N1 IMG-20140507-WA0000 Dalkey N2 Dalkey N3 IMG-20140507-WA0002

 

Barnbawn, une petite parois mais de bons mouvements et une bonne journée entre copains avec Crys, Jon, Erwan, Jen, et Emma.

Barnbawn C N1 Barnbawn Em Barnbawn E J1 Barnbawn E J2 Barnbawn C N2 Barnbawn E N1

En salle j’ai également tissé des liens avec de supers mecs et j’en garde un souvenir ému: grosses séances de bloc à Gravity et lead climbing à Awesome Wall…

Gravity N2  Gravity E1 IMG-20140601-WA0000 AW G N AW C2 Gravity N1 20140105_182404 AW C N1 AW C1

J’ai hâte de revoir tous mes amis grimpeurs et tant de montagnes que je n’ai pas encore découvertes dans ce merveilleux pays!